Mellin de Saint-Gelais

D'un present de Rozes

 Next Poem          

Ces rozes cy par grande nouveauté
Je vous envoye et en ay bien raison,
Puis que c'est fleur qui sans comparaison
Sur toutes fleurs tient la principaulté.

Sur les beaultez telle est vostre beaulté,
Et comme en France à la froide saison
La roze est rare et n'en est pas foison,
Rare est aussi ma grande loiaulté.

Si donc vous doibt la roze appartenir,
Aussi le don et la signiffiance
Mieulx que de moy ne vous pouvoit venir,

Car comme au froid elle a faict resistance,
J'ay contre envye aussy sceu maintenir
Mon bon vouloir, ma foy et ma constance.

Next Poem 

 Back to
Mellin de Saint-Gelais